Les sirènes : origines et représentations



Cet article a été écrit par mes soins pour Voxmakers le 8 Octobre 2014


L’été se termine… Au revoir soleil, sable, plage et mer ! Mais avant de laisser complètement tout ça, restons dans cette ambiance pour analyser une créature mythologique que tout le monde connait : la sirène. Nous allons voir leurs origines, puis comment elles sont représentées dans nos œuvres de fiction préférées.


Tout d’abord, le terme "sirène" peut désigner plusieurs choses différentes. Nous n’allons évidemment pas parler des sirènes de police. Les sirènes sont des créatures mythologiques qui sont soit des hybrides mi-femmes mi-poissons (la représentation la plus répandue, qui vient de la culture médiévale scandinave) soit des hybrides mi-femmes mi-oiseaux (représentation de la mythologie greco-romaine). La langue anglaise fait la différence entre les deux types : les femmes poissons sont nommées "mermaid" alors que les femmes oiseaux sont des "sirens". Même si nous allons plutôt traiter les sirènes poissons, nous pouvons noter que les deux sortes de sirènes ont des points communs. En effet, elles sont associées au chant et à la musique. Elles chantent pour charmer les marins, afin de les tuer en les noyant ou aspirer leur énergie vitale, mais cela varie beaucoup selon les sources. Elles vivent en pleine mer, principalement sur des falaises ou des petites îles pour les sirènes oiseaux.


De nos jours, les sirènes oiseaux sont souvent oubliées et ce sont les sirènes poissons qui sont restées dans les esprits. Nous pouvons quand même noter l’invocation Ondine (ou Siren en version anglaise), une femme oiseau chanteuse qui vous aidera dans la saga Final Fantasy, notamment dans le 6ème et le 8ème épisodes. Les jeux Castlevania comptent parmi leurs ennemis des sirènes qui sont des recolorisations des harpies, et sont donc bien des femmes oiseaux. Dans la saga The legend of Zelda, nous avons un exemple intéressant. Le peuple de l’eau, les Zoras, qui sont des créatures présentant des caractéristiques humaines et marines, deviendront au fil des siècles (pour être précis, dans Wind Waker), le peuple Piaf, des humains à moitié oiseau. En plus, l’un des personnages les plus importants de ce peuple, Médolie, joue de la harpe, un possible écho aux origines mythologiques des sirènes.

8b-siren


Mais revenons aux sirènes poissons et à leurs chants. Le chant peut être utilisé comme un moyen de défense. Dans Pirates des Caraïbes 4, de belles sirènes chantent pour conduire les hommes jusqu’à leur mort. Dans Harry Potter, des sirènes sont présentes dans le quatrième volet La coupe de feu. Elles sont loin d’être séduisantes, montrant un côté plus monstrueux, et donc dangereux. Dans le jeu vidéo Megaman 9, Splash Women (qui est une sirène robotique) peut chanter pour invoquer des poissons qui attaqueront le héros. Puella Magi Madoka Magica met en scène une sorcière nommée Oktavia von Seckendorff, qui ressemble à une sirène et a une forte association à la musique. Cela est expliqué par son background, qui est vaguement basé sur le conte d’Andersen « La petite sirène ». Dans le manga Rosario + Vampire, où les créatures magiques et mythologiques sont mises en avant, les sirènes ne chantent jamais, elles sont par contre hideuses et aspirent l’énergie vitale de leurs victimes.


Quand ce n’est pas utilisé de manière belliqueuse, les sirènes chantent très souvent. L’exemple le plus connu est probablement Ariel, la petite sirène de Disney. Certes, comme toutes les princesses Disney, elle chante beaucoup, mais la principale différence avec les autres, c’est que sa voix est un élément central de l’histoire. Assez étrangement, dans Ponyo sur la falaise, une autre adaptation du conte d’Andersen, Ponyo est une princesse vivant dans la mer mais ne chante pas. Dans My Little Pony, il était prévu que des poneys de mer soient inclus dans Friendship is magic, mais l’idée n’a pas vu le jour. En revanche, les poneys à moitié poisson apparaissent dans la première génération du dessin animé My Little Pony, et leur chanson « Upon The Sea Ponies » est restée l’une des plus populaires de cette génération. Dans le magical girl Pitch Pitch Pichi : la mélodie des sirènes, les héroïnes sont des princesses sirènes qui utilisent leur chant pour combattre des démons marins.




Les sirènes sont souvent montrées comme séduisantes. De ce fait, on voit assez peu de siréniens (homme sirène), sauf lorsqu’on voit beaucoup de sirènes dans leur milieu naturel, comme dans la petite sirène de Disney, ou dans One Piece. Ils sont d’ailleurs souvent torse nu, alors que les femmes ont pratiquement toutes le fameux soutien-gorge coquillage. Elles sont presque tout le temps jeunes, avec de longs cheveux, des courbes généreuses. One Piece a bien exploité ce fantasme des femmes sirènes. En effet, les jeunes sirènes sont enlevées, et vendues aux nobles comme esclaves, qui pourront en faire ce qu’ils veulent (je pense que vous avez compris). On peut également noter que la seule femme qui peut égaler Boa Hancock, considérée comme la femme la plus belle du monde, est la princesse sirène Shirahoshi, alors que paradoxalement, très peu de personnes l’ont vu. Le manga nous montre un exemple rare de sirène moche mais gentille avec Kokoro, une femme d’âge mûr alcoolique et difforme. 

Mermaid_Princess_Shirahoshi



En conclusion, les sirènes sont, comme beaucoup de créatures magiques presque uniquement féminines, séduisantes mais dangereuses pour les hommes. Pour les vrais passionnés de sirènes, sachez que c’est possible d’en faire son métier. De plus en plus de parcs aquatiques et aquariums engagent des nageuses pour faire des animations. Il faut avoir un costume, être doué en apnée et surtout, savoir sourire sous l’eau… Pas forcément aussi simple qu’il n’y parait !

Sources :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire