Les sorcières : différentes représentations


Avec Halloween qui approche, je vous propose une petite analyse de la représentation des sorcières chez Nintendo (avec quelques exceptions). C'est une analyse courte et j'ai pris vraiment peu d'exemples, donc ne soyez pas surpris si je n'ai pas cité tel personnage ou tel jeu.


Quand je parle de sorcière, je ne vais pas parler de toutes les filles qui font de la magie dans les jeux vidéo. Je vais plutôt parler de celles qui s'inspirent des sorcières comme on les entend au sens global. Il y a des éléments récurrents dans tous les archétypes de sorcière. Déjà, l'habillement, les sorcières ont presque toutes un chapeau pointu et une robe longue. Les couleurs qu'elles portent sont souvent des couleurs sombres et des teintes de mauves (parce que le violet est souvent la seconde couleur attribuée aux filles après le rose, mais le rose fait trop innocent). Elles utilisent leur fameux balai comme moyen de transport en l'enfourchant pour s'envoler. Elles ont souvent un animal de compagnie nocturne (chats, chouettes, chauve-souris).


Bien sur, les sorcières font de la magie et de la sorcellerie, avec des ustensiles comme une baguette magique, un chaudron pour faire des potions...
Les sorcières ont aussi une connexion moins évidente à la nature, pourtant elles vivent très souvent dans des endroits reculés et hostiles (surtout les forêts) et leurs potions sont souvent à base d'éléments que l'on trouve dans la nature. Elles ressemblent un peu à des druides sur ce point là.

Même s'il existe des sorciers, ce sont principalement les sorcières que l'on voit représentées. Il suffit de voir le nombre de contes où ce sont des sorcières ou non des sorciers. Cet archétype est donc plus attaché au genre féminin que masculin. D'ailleurs, les sorcières sont souvent présentées en groupe, avec des sœurs ou des mères (le fait d'être sorcière se transmet souvent de mère en fille dans les œuvres de fiction).

Les sorcières semblent être l'opposé des fées, qui sont aussi des créatures presque tout le temps féminines même si des mâles existent. Elles ont des couleurs claires et sont bien bienveillantes.


La sorcière classique


Vous la connaissez tous, c'est la vieille et méchante sorcière de conte. Elle est moche : nez crochu, boutons, peau verte ou pâle. Elle n'est pas toute jeune. Elle habite dans des environnements hostiles, de profondes forêts ou des marais. Elles font de la magie noire, des potions suspectes et jettent parfois des malédictions.



L'exemple par excellence, c'est Grunty / Gruntilda de Banjo-Kazooie. Elle est le personnage le plus fidèle à cet archétype. Elle ressemble beaucoup à Hazel, la sorcière des Looney Toons (je suis sûre que vous voyez de qui je parle sans même sans savoir qu'elle a un nom). Elle a la peau verte, un long nez et un menton prononcé, des verrues, un chapeau pointu, une robe, des couleurs sombres, un balai et un chaudron. Elle vit dans son repaire isolé dans la montagne. Un peu comme la belle-mère de Blanche-Neige, elle en veut à Tootie, la sœur de Banjo, parce que le chaudron lui a dit qu'elle était plus jolie. Elle décide donc de lui voler sa beauté. Par contre, elle utilise une machine pour échanger sa beauté avec elle (que l'on peut voir si vous faites Game Over). Elle devient dans ce cas une bimbo verte mais qui garde son rire effrayant. Elle possède trois sœurs : Brentilda qui est une fée qui aide Banjo en lui donnant les réponses pour le quiz de sa sœur (et qui a la peau verte, étrange pour une fée) et le duo Mingella et Blobbelda, deux sorcières plutôt classiques avec une très grande et très maigre et l'autre très petite et très grosse. Grunty meurt en tombant de sa tour et en se faisant écraser par un rocher, comme la belle-mère de Blanche-Neige, mais elle va survivre sous ce rocher pendant deux ans et sortira sous forme de squelette.

Dans Mario & Luigi Superstar Saga, la principale méchante est Graguémona la sorcière. Elle n'est pas humaine, mais végésienne (peuple humanoïde de Végésia qui a la peau verte). Elle porte une longue robe mauve avec une cape qui fait penser à une chauve-souris quand elle l'ouvre. Elle n'a pas de chapeau pointue mais deux espèces de cornes (je ne sais pas si ce sont des cornes naturelles ou des chignons en cheveux). Son visage est complètement déformé avec deux grands yeux, pas de nez et une énorme bouche. Elle peut se transformer en une autre personne avec sa magie ou en chauve-souris. Elle peut aussi faire des éclairs et des trous dans le sol. Elle prendra même possession du corps de Bowser vers la moitié du jeu. Au final, c'est une méchante très classique comme Gruntilda, mais il est bon de voir des méchantes non sexualisées, compétentes et qui restent l'antagoniste principal du début à la fin (et non un sbire du grand méchant).




Bon après, même sans être le méchant principal, il y a quelques bonnes sorcières. Je pense aux sorcières jumelles Koume et Kotake de The Legend of Zelda. Elles apparaissent dans Ocarina of Time la première fois. Ce sont les mères spirituelles de Ganondorf et le boss du dernier temple. Physiquement, ce sont deux petites mamies Gerudo avec un nez long et pointu et une peau de couleur verte / grise. Elles ont chacune un balai sur lequel elles volent et qu'elles utilisent aussi pour lancer des sorts. Koume est spécialiste du feu alors que Kotake est la maîtresse de la glace. Elles ont aussi la capacité de faire des lavages de cerveau comme Nabooru en a fait les frais. Elles peuvent aussi fusionner pour créer une bimbo géante moitié feu moitié glace qui utilisent leurs balais comme baguettes dans chacune de ses mains. Elles reviennent dans Majora's Mask où elles sont gentilles. Kotake vend des potions et Koume fait un mini-jeu de cible dans l'office du touriste. Dans Oracles of Ages / Seasons, elles n'apparaissent que dans la fin secrète, mais ce sont elles qui sont les patronnes de Veran et Onox (les boss de fin de chacun des jeux). Elles essayent de ressusciter Ganon. On les affronte en deux phases comme dans OoT : une où elles sont séparées et une fusionnée en bimbo géante. En revanche, en bimbo géante, elle peut être entièrement feu ou entièrement glace.
Au final, ça reste des sorcières très classiques, mais on joue en plus sur la dualité avec des jumelles.

Dans Paper Mario et sa suite Paper Mario : la porte Millénaire, il y a Kammy Koopa, une Magikoopa (Kamek) âgée qui sert de bras droit à Bowser. Là encore, une sorcière très classique, même si elle n'est pas humaine. Son apparence de tortue lui encore plus un côté vieille dame. On ignore son lien avec Kamek, mais elle a peu près le même rôle, à part qu'elle manque tellement de respect à Bowser par accident. Toujours chez Mario, le boss de la Pumpkin zone est une sorcière avec son balai et qui jette des boules de feu. Elle n'a même pas de nom la pauvre.


La sorcière mignonne

Cette sorcière est plutôt jeune (enfant, pré-ado voire adolescente grand maximum). Contrairement à la sorcière classique, elle est plutôt gentille, même si elle ne semble pas l'être au premier abord (soit parce qu'elle est bizarre, soit à cause des préjugés sur les sorcières). Etant jeune, elle est assez souvent innocente et maladroite. Elle aura des problèmes pour se faire des amis mais finira par en avoir, ou des problèmes de cœur (dans mes exemples, ce n'est pas trop exploités, mais cet archétype se mêle beaucoup aux jeunes magical girls, qui utilisent le thème de l'amour et l'amitié comme Ojamajo / Magical Doremi ou Gigi). Elles ont souvent une association aux chansons, comme les princesses ou les magical girl.



La plus connue chez Nintendo, c'est bien sûr Ashley de Wario Ware. Elle n'apparaît pourtant "qu'à" partir de Wario Ware Touched, mais c'est facilement le personnage le plus populaire de sa série en dehors de Wario. Elle a sa propre chanson en deux langues, elle est en trophée aide dans Super Smash Bros for Wii U / 3DS, elle fait un cameo dans Rhythm Heaven MegaMix et Super Mario Maker, elle a plusieurs badges a son effigie dans Nintendo Badge Arcade, dont une série entière avec Niki et plusieurs fonds d'écran pour la 3DS. Elle a aussi plusieurs webcomic où elle croise Barbara the bat. Donc oui, pour un simple personnage de Wario Ware qui ne fait que donner un thème aux mini-jeux, elle est carrément passé au stade de mascotte.

Elle réunit pas mal des caractéristiques de la sorcière mignonne : elle est jeune, mignonne avec ses couettes, elle a un compagnon (son diable Red qui se transforme en baguette ou en balai), maladroite, elle réussit qu'à 40% ses sorts (cf sa description dans Game & Wario). Elle semble très froide mais elle cherche en fait à avoir des amis.

Dans Paper Mario : la porte millénaire, le joueur croisera l'obscur trio, qui sont trois sœurs sorcières. Marjolène représente plus la sorcière classique (vieille, courbée et méchante), Maryline ne fait pas vraiment sorcière et ne parle pas du tout (difficile de la définir) et on a Viviane, qui devient ensuite jouable. Même si Viviane est en fait un garçon travesti en petite sorcière (dans la version américaine, ils ont d'ailleurs changé son sexe pour dire que c'est une fille), il colle bien à cette description : chapeau pointu, magie (flammes et se cacher dans le sol), il est assez maladroit (vu qu'il casse la bombe de Marjolène) insouciant parfois (comme avec l'histoire du collier dans les bois insolites), il semble avoir un faible pour Mario, il peut l'embrasser et il a une attaque où il peut rendre confus les ennemis en les embrassant.




Dans The legend of Zelda : Oracles of Ages / Seasons, il y a la petite-fille de Syrup (la sorcière âgée qui vous vend des potions) qui apparaît de façon aléatoire sur la carte. Elle vole sur son balai et si vous rentrez en collision, pleins d'objets de son sac vont tomber au sol et ça sera la course pour les récupérer (la maladresse). Elle pourra changer son balai pour un aspirateur ou une soucoupe volante. Niveau design, c'est une petite sorcière des plus classiques : chapeau pointu, robe, couleurs sombres, balai. Dans le manga adapté de TLoZ : Oracles of Seasons, elle a un vrai rôle dans l'histoire où elle devient amie avec Link et Ricky, mais se sert surtout de son balai (à croire qu'elle est comme Kiki la petite sorcière). Dans TLoZ : A Link between worlds, une sorcière lui ressemblant beaucoup physiquement et de caractère apparaît (comme trop de personnages dans ce jeu qui sont des copier-coller). Elle s'appelle Aëline (Irene en anglais). Elle vous prête son balai pour vous téléportez sur la carte et c'est aussi une des sages.

Dans Pokken Tournament, les concepteurs se sont totalement inspirés de cet archétype pour créer Roussil. Dans la série principale, Roussil et sa famille ont une thématique "magie et sorcellerie" (avec la famille Marrison qui ont pour thème le chevalier et la famille Grenousse qui a une thématique voleur, pour faire les trois grandes classes des RPG). Dans les jeux, rien n'indique que Roussil est plutôt un pokémon féminin. Son design par contre ressemble à une petite fille avec une jupe (là au Feunnec et Goupelin sont neutres) et le Roussil féminin de Serena dans l'anime renforce l'idée que Roussil est plutôt une fille (alors qu'en vérité le pourcentage n'est que de 12.5%).

Dans Pokken Tournament, pour donner plus de relief à Roussil, ils lui ont rajouté des caractéristiques qu'elle n'a pas normalement. Par exemple, elle vole sur son bâton comme une sorcière sur son balai. Ses coups finissent souvent en feux d'artifice pleins de paillettes. Avec Zénith, on dirait que c'est un projecteur qui s'allume, comme une star en concert. Son coup ultime me fait penser à une idol japonaise sur scène avec des cœurs, des étoiles, un tour de bâton et une pose finale.



Les Pokémon du jeu n'ayant pas un sexe prédéfini (sauf Pikachu catcheur et les asexués) ni une personnalité particulière, je pense que les concepteurs ont trouvé quelques stratagèmes pour donner des caractéristiques comme celles-ci aux Pokémon. L'autre exemple assez marquant, c'est Gardevoir. Le pourcentage d'avoir un mâle est de 50% pourtant tous les joueurs voient Gardevoir comme étant une femelle au vu de son design. Pokken Tournament joue beaucoup dessus, où elle est une lady pleine de grâce, qui contraste avec le dynamisme de Roussil.


La sorcière sexy

Le titre parle de lui-même. Cette sorcière est souvent adulte, mais contrairement à la sorcière classique, c'est un canon et elle ne s'en cache pas. Elle est souvent plus moderne également et on oublie la connexion à la nature. Elle n'hésite pas à jouer de ses charmes, par son physique ou par ses sorts (oui, vous avez compris, un charme / maléfice, voyez ?). Ses vêtements sont plus moulants et ouverts. Elle est en général plutôt une méchante. Elle possède une puissante magie offensive.




Dans TLoZ : Oracles of Ages, l'antagoniste principal est Veran. C'est une sorcière qui travaille pour Twinrova. Elle prend possession du corps d'Impa pour que Link lui ouvre le passage vers Nayru, l'oracle du temps. Puis elle prend possession de Nayru, voyage dans le temps pour devenir la conseillère de la reine Ambi, et donc régne indirectement sans besoin de créer le chaos. Néanmoins, quand vous êtes obligé de l'affronter, elle utilise des boules d'énergie mais plusieurs transformations en monstres insectoïdes. Elle peut créer des Link noirs.

Dans Hyrule Warriors, la première méchante est Cya la sorcière noire. C'était juste une sorcière normale cachée dans un temple dans une profonde forêt où elle surveillait l'équilibre de la Triforce et d'Hyrule. Mais ses sentiments impossibles pour Link et l'influence de Ganon l'ont rendu maléfique. Sa moitié gentille s'est extraite de son corps pour créer Lana la sorcière blanche (qui rentre pas mal dans le type "sorcière mignonne"). Beaucoup de plans et de phrases à double sens insistent sur le côté très sexualisée de Cya. Sa tenue ne pourrait même pas tenir en vrai je pense. Elle a un sceptre qui se transforme en fouet et a un masque qui renforce le côté dominatrice. Elle peut aussi créer des Link noirs comme Veran.

Bon après, même si elle n'est pas de Nintendo, Bayonetta est la sorcière sexy de jeu vidéo par excellence. Une version très moderne pour le coup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire