L'influence de Kirby dans la saga Super Smash Bros.


Cet article a été écrit par mes soins pour Voxmakers le 24 Juin 2014.


On a pu constater que Nintendo mise beaucoup sur son prochain Super Smash Bros, au point de sortir un adaptateur pour jouer avec les anciennes manettes de Gamecube, et de mettre le jeu très en avant notamment pendant le salon de l’E3, où même un tournoi a été organisé. Chaque épisode est un succès et le prochain va sûrement booster les ventes de Wii U (voire de 3DS) pour Noël notamment. Cependant, les origines de la série ne sont pas aussi connues. Elles viennent pourtant d’une des licences représentées dans le jeu, je parle de la petite boule rose Kirby. Pour comprendre l’influence de Kirby dans la saga Super Smash Bros, il faut se pencher sur leur principal point commun : leur créateur Masahiro Sakurai.

Un peu d’histoire avant les explications, la saga Kirby a été créée en 1992 avec Kirby’s Dreamland sur Game Boy. L’année suivante, Kirby’s adventure voit le jour sur NES et sera un des derniers jeux de la console. Après cela, la série va se diviser en deux. En effet, tous les jeux dits de la trilogie « Dark Matter » (à savoir Kirby’s Dreamland 2 et 3 sur Game Boy et SNES puis Kirby Crystal Shards sur Nintendo 64) ont été produits par Shinichi Shimomura. Sa vision des jeux étaient plus basée sur les énigmes et puzzles que sur les boss ou l’action. De l’autre côté, nous avons Masahiro Sakurai qui a pris le parti de l’action en ajoutant du dynamisme au gameplay de Kirby avec notamment Kirby Super Star (abrégé KSS) sorti en 1996 sur SNES, plus connu sous le nom de Kirby Fun Pak chez nous. On peut dire que ce jeu est l’ancêtre de la saga Super Smash Bros, parce que beaucoup d’éléments viennent de cet épisode.



Source : https://cdn02.nintendo-europe.com/media … erStar.png



Le jeu n’est pas aussi classique que ceux d’époque où on avait qu’un seul mode, l’aventure principale. Dans KSS, le jeu est divisé en sept modes (et quelques mini-jeux) et aucun n’est plus important que les autres. Rien que cette construction rappelle Super Smash Bros, en effet, nous n’avons pas de "mode principal", ils se valent tous.

Parmi eux, le mode "Arena", où vous devez battre tous les boss dans un ordre aléatoire (sauf le dernier qui sera toujours le boss final), avec entre chaque combat, une zone avec des objets pour vous soigner, que vous devez gérer ("Est-ce que je suis capable de battre ce boss avec ma santé actuelle, ou je prends l’objet de soin maintenant ?"). Le mode "Smash boss" dans l’épisode sur Wii Super Smash Bros Brawl reprend à la lettre le même fonctionnement. En parlant des boss, certains reprennent les mêmes attaques et patterns que les boss de Kirby Super Star (Dyna Blade avec Ridley, Heavy Lobster avec Galléon, Marx avec Tabou, Wham Bam Rock avec Créa-main).

Un autre mode de Super Smash Bros Brawl est très inspiré d’un mode de KSS, il s’agit de l’émissaire subspatial, inspiré de "The Great Cave Offensive", en particulier pour le dernier niveau qu’est le labyrinthe. En effet, dans TGCO, Kirby est dans une grotte séparée en zones et doit l’explorer pour y récolter tous les trésors, dont certains sont gardés par des boss. Au final, ce mode se rapproche plus d’un Métroid que d’un Kirby, mais cette idée est vraiment très présente dans le dernier niveau de l’émissaire subspatial. Quant aux niveaux plus traditionnels, ils ressemblent aux niveaux normaux de Kirby : des phases se suivants, dont on passe de l’une à l’autre par des portes, avec parfois des mini-boss (qui sont du coup des combats contre d’autres personnages, par exemple le faux Diddy Kong ou le faux Bowser). Il y a également un autre mode référencé dans les stages se passant sur l’Halberd, le vaisseau de Meta Knight. En effet, dans KSS, Kirby doit parcourir le vaisseau pour le détruire, en commençant par le canon sur le pont puis en se dirigeant vers la salle de commande. Dans l’émissaire subspatial, même si l’on n’explore pas dans le même ordre, nous passons par les mêmes salles. De plus, l’Halberd finit de la même manière : se détruisant en deux et finissant dans la mer.

On peut d’ailleurs remarquer la forte importance des personnages venant de l’univers Kirby dans l’émissaire subspatial. Kirby fuit avec une des princesses dans les premiers niveaux, puis sauve un duo de héros (Link et Yoshi, ou Mario et Pit). A la fin, c’est un des rares personnages qui se sort de l’écrasante défaite de tout le casting contre Tabou. Meta Knight a lui aussi une importance capitale. C’est le personnage que l’on a pendant le plus de stages et son vaisseau est l’un des points centraux de l’histoire. Enfin le roi Dadidou a un rôle primordial dans cette aventure, puisqu’il a créé des badges servant aux trophées vaincus de devenir normaux d’eux même après un certain temps. Cependant, comme dans les jeux, il n’explique pas clairement ses intentions, les héros pensent donc qu’il est méchant.

En dehors des modes, certains éléments de gameplay sont identiques à la saga Super Smash Bros, comme la course (en pressant rapidement deux fois ou fortement une direction), le bouclier (avec les mêmes gâchettes L et R), ou le grab, cet action d’attraper l’adversaire, que l’on peut faire avec certains pouvoirs, comme celui du « back drop » ou du « suplex ». Il était possible de jouer avec un pote avec une seconde manette, qui prenait le contrôle d’un ennemi de Kirby et se contrôle de la même manière que Kirby avec le dit pouvoir, même si la caméra restait centré sur Kirby et que s’il mourrait, la partie était finie pour les deux. Cette possibilité de tout faire à deux mais dont le joueur 1 est toujours le plus important est reprise dans presque tous les modes de Super Smash Bros Brawl.

On peut aussi noter la présence de petits mini-jeux, dont les équivalents dans SSB seraient les cibles à détruire, ou le fameux Homerun.

Kirby Super Star a donc fortement influencé la saga Super Smash Bros… Mais il y a également un autre jeu qui a laissé son empreinte dans les jeux de Masahiro Sakurai, et pas seulement les Super Smash Bros. Il s’agit de Kirby Air Ride, un jeu de course sorti en 2004 sur Gamecube, et l’un des derniers jeux de Sakurai avec HAL Laboratory et donc avec Kirby. Le jeu est divisé en trois modes, dont il faut remplir accomplir 120 missions dans chacun (par exemple faire un certain temps avec tel véhicule sur un certain parcours). Les objectifs sont représentés dans une grille, et dès que l’on en remplit un, les quatre cases autour nous dévoilent ce qu’il faut faire pour les accomplir. On possède cependant cinq jokers qui permettent de valider une case / un objectif. Ce système est reprit à l’identique dans Super Smash Bros Brawl et Kid Icarus : Uprising sur 3DS.

Checklist_(Air_Ride)
Checklist_(Air_Ride)http://images.wikia.com/kirby/images/3/ … _(Air_Ride).png


Un autre point commun réside en l’existence de Dragoon. Dragoon est un véhicule de Kirby Air Ride que l’on obtenir en ramassant ses trois morceaux pendant une durée limitée dans une aire fermée (c’est le mode City Trial, dont l’on y reviendra au paragraphe suivant). Ce véhicule est sur boosté, tellement que la victoire est presque votre seule option pour peu que vous savez jouer. Dans Super Smash Bros Brawl (et les prochains sur Wii U et 3DS), on peut récupérer Dragoon comme objet sur le terrain, et si vous réussissez encore les trois pièces, vous pouvez abattre en un coup vos adversaires (si vous savez viser). De la même manière, le mode "Lumière contre Ténèbres" de Kid Icarus Uprising propose aux joueurs de récolter trois pièces de la genèse, une arme surpuissante qui peut retourner la situation à votre avantage.

Enfin, l’influence de Kirby sera encore présente dans le prochain Super Smash Bros sur 3DS, avec le mode "Smash run" (ou "Smash aventure" chez nous) où vous êtes dans un labyrinthe pour une durée limitée et que vous devez ramasser des objets pour améliorer votre personnage (meilleur saut, plus rapide, plus puissant). A la fin, les joueurs se retrouvent dans une épreuve ultime (un combat simple ou avec des règles spéciales, ou une épreuve comme suivre le scrolling de l’écran). Tout ce mode est reprit du mode City Trial de Kirby Air Ride : les joueurs doivent collectés des objets pour améliorer leurs compétences (vitesses, vol, poids…), puis ils se départagent pendant une course ou une autre épreuve.

Pour conclure, on peut vraiment dire que Sakurai et sa vision du jeu se retrouvent dans ses créations. Par ailleurs, même s’il a quitté HAL Laboratory, les jeux Kirby font référence à Super Smash Bros (Créa-main et Démainiaque en boss dans Kirby & the Amazing Mirror, le mode "combat Kirby" de Kirby Triple Deluxe) et Sakurai aime mettre des références à Kirby (comme la musique de la zone de repos du mode All-Star de Super Smash Bros Melee, venant à la base de Kirby Super Star). Il aime vraiment ses créations, il double même la voix du roi Dadidou dans les Super Smash Bros.


Sources :
http://www.gamefaqs.com/boards/997844-k … e/69162365
http://kirby.wikia.com/wiki/Kirby_Super_Star
http://tvtropes.org/pmwiki/pmwiki.php/F … hise/Kirby

http://www.youtube.com/watch?v=xVCiCsw2818

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire