ATZA : Ocarina of Time : La révolution



Ocarina of time est sorti en fin d'année 1998 au Japon, Etats-Unis et Europe sur Nintendo 64. Après quatre années de développement, le premier Zelda en 3D voit enfin le jour et marquera un changement dans la série, mais qu'en était-il de Zelda ?




Partie 1 : Description dans The Legend of Zelda : Ocarina of time

Rôle dans l'histoire

La première fois qu'on voit Zelda dans le jeu, c'est dans le rêve prémonitoire de Link, où il la voit s'enfuir du château. La première mention d'elle dans le jeu en revanche, c'est une fois Gohma battue, quand l'arbre Mojo explique comment il a eu sa malédiction et la quête que Link va devoir accomplir. Avant de mourir, il lui dit d'amener l'émeraude Kokiri à la princesse de la destinée, soit Zelda.

Après avoir éviter les gardes plus ou moins aveugles, on arrive dans la cour de Zelda, un petit jardin interne avec des fenêtres pour voir à l'intérieur du château. Zelda vous remarque et vous explique son rêve prémonitoire où elle a vu des nuages noirs menaçant Hyrule, mais un garçon avec une fée et une pierre verte viendra pour chasser les nuages. Link correspondant à cette description, elle lui confie son plan. Elle pense en effet que Ganondorf va trahir son père et qu'il va essayer de prendre la Triforce. Elle explique également qu'il faut les trois pierres ancestrales et l'ocarina du temps pour ouvrir la porte du temps et obtenir l'épée de légende qui sera capable de vaincre le mal. Elle demande à Link de chercher les deux autres pierres pendant qu'elle garde l'ocarina du temps. Elle lui donne une lettre pour passer le garde du Mont du péril et Impa sa nourrice lui apprend la berceuse de Zelda, qui permet de montrer qu'il est un messager de la famille royale.



Peu de choses se passent de son côté pendant la quête de Link, même s'il est toujours possible d'aller la voir pour lui parler. Vous pouvez d'ailleurs venir avec certains masques pour voir sa réaction. La berceuse de Zelda servira à entrer dans la salle de Darunia et dans le domaine Zora, où sont les pierres ancestrales restantes.

Malheureusement, alors que Link ramène les pierres, le château est attaqué. Link voit Zelda s'enfuir avec Impa sur un cheval blanc (comme dans sa prémonition). Elle lui lance l'ocarina du temps qui tombe dans l'eau. Elles fuyaient Ganondorf, qui a fait un coup d'état et qui avait besoin de l'ocarina du temps pour ouvrir la porte. Une fois qu'il est seul, Link plonge pour récupérer l'ocarina du temps. Il reçoit alors un message télépathique de Zelda lui apprenant le chant du temps, qui permet d'ouvrir la porte du temps (l'ocarina du temps et les pierres se suffisant pas seuls).

Link ouvre la porte et prend l'épée de légende, mais est endormi pendant sept ans durant lesquelles Ganondorf a conquis Hyrule et obtenu un fragment de la Triforce. De retour dans le temple du temps, Link rencontre Sheik, un mystérieux personnage qui lui indique les lieux où éveiller les sages et lui conseille d'aller au village Cocorico pour récupérer le grappin. A chaque fois que Link ira vers un temple, il croisera Sheik qui lui apprendra un chant de téléportation avant de disparaître dans un flash. Dans les bois perdus, c'est le Menuet des bois. Dans le cratère du monde du péril, Sheik lui apprend le Boléro du feu. A noter que Link essaie de s'approcher de Sheik mais un mur de flammes l'empêche d'avancer. Pour le temple de l'eau, c'est un peu différent. Link croise Sheik à la fin de la caverne polaire. Sheik lui dit qu'il a sauvé la princesse des Zoras, Ruto, de la glace et l'a amenée au temple de l'eau où elle doit accomplir son devoir. Finalement, Sheik vous apprend la Sérénade de l'eau. Après avoir fini l'infernal temple de l'eau, on a droit à une autre cinématique avec Sheik où vous voyez le lac Hylia se remplir d'eau. A noter qu'au lieu de disparaître dans un flash, Sheik fait un super saut sur un arbre puis un plongeon dans le lac pour s'enfuir sans que Link ne comprenne quoique ce soit. Ruto fait une remarque sur Zelda en disant qu'elle sent qu'elle est encore vivante.

Après avoir les quatre premiers médaillons, Link arrive au village Cocorico qui est attaqué par un monstre invisible sortant du puits. Le monstre met Sheik hors d'état de nuire puis s'en prend à Link le mettant K.O. A son réveil, Sheik lui apprend qu'Impa est le sage de l'ombre et qu'elle est partie affronter Bongo Bongo le monstre invisible. Là encore, on vous apprend un chant, le Nocturne de l'ombre. Impa fait mention de Zelda après avoir fini le temple où elle vous dit que Zelda est vivante et qu'elle se montrera bientôt. Enfin, dernière zone du jeu, le désert, où Sheik vous dit de revenir en enfant pour pouvoir continuer dans le temple. On obtient le Requiem des esprits à ce moment là.

Après avoir récupérer les sept médaillons, Link reçoit un appel télépathique de Rauru qui lui dit de retourner au temple du temps. Une fois là-bas, Sheik l'attend et se révèle être Zelda (un des spoilers les plus connus du jeu vidéo). A noter qu'une pierre à potins dit que Zelda est un garçon manqué, ce qui laisse un indice sur cette révélation. Elle explique qu'elle a dû se cacher pendant sept ans pour attendre le retour de Link et le guider pour sauver le royaume. Elle a donc décidé de se faire passer pour un garçon Sheik pour éviter de se faire repérer. Elle vous annonce qu'elle est la chef des sages et qu'elle est la porteuse du fragment de la sagesse alors que Link est le porteur du fragment du courage. Elle donne ensuite les flèches de lumière à Link, la seule arme avec l'épée de légende indispensables pour vaincre Ganondorf. Seulement, ce dernier a senti la présence de Zelda, l'enferme dans un cristal et l'emmène dans sa tour.

La fin du jeu approche puisqu'il ne reste plus qu'à faire la tour de Ganondorf et ses épreuves et vaincre le Seigneur du malin. Une fois tout en haut de sa tour, Link combat Ganondorf grâce aux flèches de lumière. Une fois vaincu, Zelda est libérée et la tour commence à s'effondrer. Zelda vous aide en ouvrant les portes grâce à sa magie.


Ou sinon on peut toujours essayer de prendre un raccourci...


Alors que tout semble fini et qu'ils ont pu s'enfuir de la tour, ils entendent un bruit à travers les décombres. Ganondorf n'a pas dit son dernier mot et devient Ganon, qui crée un cercle de flammes séparant Link et Zelda, et envoie voler l'épée de légende derrière le feu. Bien entendu, Link finit par gagner (parce que c'est le héros... enfin ça dépend de la timeline après tout). Zelda le paralyse avec un rayon de lumière et Link lui donne le coup final. Elle invoque ensuite les sages pour sceller Ganondorf dans le néant.

Le monde est sauvé, tout fini bien ou presque. Hyrule est dans un sale état et Zelda va devoir tout reprendre en main. Cependant, elle s'en veut d'avoir "utiliser" Link sans lui demander son avis et décide de le renvoyer sept ans dans le passé. Elle lui a volé sept années de sa vie après tout. Elle récupère son ocarina du temps et renvoie Link dans le passé avec une pointe de tristesse. Le jeu se finit sur Link retournant dans la cour de Zelda, ce qui donnera une scène pour Majora's Mask.

Apparence


Zelda possède trois apparences différentes dans ce jeu : en enfant, en adulte et en Sheik. Ses oreilles pointues sont bien visibles, et elle est blonde aux yeux bleus. Il n'y a presque aucune différence cette fois-ci entre les artworks et les modèles in game, sauf chez Zelda adulte, j'y reviens dans son paragraphe.




La Zelda enfant est la première qu'on voit. Elle doit avoir entre une dizaine et une douzaine d'années. Elle possède une robe longue blanche avec de courtes manches. Par dessus, elle porte un haut fuchsia avec un morceau devant la robe (je n'ai aucune idée si ce genre de truc porte un nom) avec le symbole de sa famille. Elle a en dessous un haut bleu avec des longues manches. Sur sa tête, elle a une coiffe blanche et fuchsia avec le symbole de la Triforce sur le front. Elle porte un collier en or avec un joyau rouge. Design parlant, elle ne ressemble pas vraiment aux autres Zelda.


La Zelda adulte ressemble déjà plus à la robe royale de A Link to the past. Sa robe est blanche ou rose très claire, elle porte un haut fuchsia sans manches, de longues gants d'opéra un morceau de tissu sur sa robe avec des symboles de la famille royale et celui des Sheikah. Elle a des épaulettes en armure dorée, un diadème avec un joyau rouge et les boucles d'oreilles Triforce. Sur son artwork (cf tout en haut de l'article), ses cheveux sont châtains clairs alors qu'in game ils sont blonds.



Enfin Sheik, soit Zelda en cosplay. Sa peau est plus mat et ses yeux rouges grâce à sa magie. Elle porte une espèce de combinaison en latex moulante bleu foncé. Elle cache son visage derrière un col. Elle porte une espèce de turban en bandages. Elle en a mit également sur ses doigts, ses avant bras et autour de sa poitrine pour cacher ses seins. Elle a le symbole Sheikah sur un par-dessus sur le torse.



Pouvoirs et compétences

Cette Zelda là est pleine de ressources en tout genre. Déjà niveau magie, on retrouve les pouvoirs télépathiques (l'appel pour le chant du temps). Elle gagne des pouvoirs de prémonition à travers ses rêves. Elle peut aussi changer quelques éléments de son apparence (cf Sheik avec les yeux et la peau). Niveau magie offensive, elle possède la capacité de lancer des rayons de lumière et la capacité de faire ouvrir les portes (force psychique). Elle vous donne les flèches de lumière, serait-elle capable de les utiliser ? Avec les chants qu'elle vous enseigne, c'est de la magie de téléportation. Elle renvoie Link dans le temps avec le chant du temps, juste grâce à son ocarina. Niveau physique en Sheik, elle est capable de faire des acrobaties assez impressionnantes (le plongeon dans le lac Hylia, le saut devant la déesse du désert) ou de disparaître comme un ninja avec les noix mojo. 

Entourage

Même si son père est seulement mentionner, Zelda vit avec lui au début du jeu jusqu'au coup d'état. Le roi n'écoute pas du tout sa fille quand elle le prévient de se méfier de Ganondorf. Zelda semble vraiment peinée qu'il ne l'écoute pas, d'une part pour le bien du royaume mais aussi pour la famille royale elle-même. En dehors de ça, vu que le roi n'est mentionné que très peu, difficile de savoir s'ils avaient d'autres différends.


Ocarina of Time marquera la première apparation in game d'Impa même si elle existait déjà avant grâce aux manuels (et au dessin animé et aux Zelda CD-I, mais ce n'est pas une fierté). Impa ne sera plus une vieille dame conseillant Zelda mais sa nourrice et son garde du corps.On ignore comment elle a été choisie pour servir ce rôle, mais on dirait que c'est la seule chose qui compte pour elle. Elle aide Zelda à préparer son plan contre Ganondorf en apprenant à Link la berceuse de Zelda et en le faisant sortir du château. Plus tard, c'est elle qui sauve Zelda en s'enfuyant à cheval alors que Ganondorf les poursuivait. Pendant sept ans, il est probable qu'Impa ait entraîné Zelda physiquement aux techniques Sheikah et lui a enseigné la culture de son peuple. Impa évoque Zelda plusieurs fois pendant des dialogues avec Link (après le médaillon de l'ombre, dans la salle de l'ombre dans la tour finale). Après tout, c'est la première fois que Zelda a quelqu'un de réellement proche d'elle. Cette caractéristique restera une des plus importantes d'Impa.

Zelda aidera Ruto de la glace en se faisant passer pour Sheik. Ruto demandera qu'on le/la remercie pour elle. Cependant, elle sent que Zelda est vivante, peut-être est-elle au courant ?

Zelda n'apprécie évidemment pas Ganondorf depuis le début, qu'elle sent comme étant maléfique et dangereux. Rien de bien intéressant à dire, à part le coup du cache-cache pendant sept ans et le fait qu'il a détruit sa vie et son royaume.

Dès leur rencontre, Zelda a confiance en Link qu'elle voit comme le sauveur de son royaume. C'est une des rares personnes qui l'écoute et elle place beaucoup d'espoir en lui. Elle essaiera de le guider à son réveil sous la forme de Sheik. Elle semble aussi désolée de l'avoir impliqué dans cette histoire et de lui avoir "volé" sept ans de sa vie.

Sens des responsabilités

Il est évident que cette Zelda s'investit beaucoup pour son royaume comme elle le peut. D'une part en tant qu'enfant, elle n'hésite pas à suivre ses propres instincts contre l'avis de son père et prépare un plan pour lutter contre Ganondorf. Pendant sept ans, elle attendra le retour de Link, le seul capable de vaincre Ganondorf, en se cachant sous les traits de Sheik. Elle s'entraînera et aidera Link avec des indices, des chants de téléportation et les flèches de lumière. Enfin, comme supposé dans Wind Waker, elle a dû tout reconstruire le royaume et principalement le château, où quelques hommages seront laissés à Link et aux sages.

En résumé, elle est bien consciente de ne pas être l'élu capable d'arrêter Ganondorf, mais fera de son mieux pour aider Link dans sa quête.


    Partie 2 : Comparaison avec d'autres personnages féminins

    Comparaison avec d'autres personnages féminins de Nintendo

    Du côté de Nintendo, les filles commençaient vraiment à prendre une place importante. Peach continue ses apparitions jouables à travers les spin-off (Mario Party, Paper Mario...), Samus n'a pas eu de jeu depuis Super Metroid mais aura droit d'être une combattante de Super Smash Bros sur N64. Pokémon pointait le bout de son nez avec certaines dresseuses devenues cultes comme Ondine, Erika, Morgane, Olga et Agatha, en plus de plusieurs PNJ féminins. Même si on sort un peu du cadre du jeu vidéo, Ondine dans l'anime était selon moi un bon exemple de personnage féminin pour les spectatrices : étant parfois garçon manqué, colérique et dure, et parfois gentille, douce et aimant les choses mignonnes. Niveau nouvelles têtes, Tiny Kong, la sœur de Dixie, bottera les fesses des Kremlings dans Donkey Kong 64 (avec son ancien design qui était 0% sexualisé). On notera aussi sur GameBoy la capitaine Syrup, la première antagoniste principale de l'univers Mario et ses "extensions" (DK, Yoshi et Wario) sur Wario Land II.

    Comparaison avec d'autres personnages féminins hors Nintendo

    Le jeu vidéo connaîtra en 1996 la fameuse aventurière Lara Croft (dans Tomb Raider sur Playstation) qui marquera un tournant pour l'image de la femme dans le jeu vidéo, et invitera pas mal de joueuses dans le monde vidéo-ludique. La Playstation durant cette période 1995-2000 verra pas mal d'héroïnes plutôt cools : Aya Brea (Parasite Eve 1998, pas sorti en Europe), Meryl Silverburgh (Metal Gear Solid en 1998 sauf Europe en 1999), Jill Valentine (Resident Evil en 1996), Claire Redfiled et Ada Wong (Resident Evil 2). Et bien sur pour continuer avec les grands RPG de Squaresoft, le grand Final Fantasy VII en 1997, avec Tifa, Aerith et Youffie comme personnages jouables, beaucoup aimées des joueurs avec chacune leurs styles.

    Impact sur les prochaines incarnations de Zelda

    Un peu de la même façon que A Link to the past et Ocarina of time ont marqué des changements dans la série qui deviendront récurrents, cette Zelda, avec celle de ALTTP, ont vraiment défini le personnage de Zelda : responsable, sens du sacrifice (en perdant elle aussi sept ans de sa vie à se cacher sous les traits d'un autre), magicienne, rebelle, avec de la cervelle et capable de se débrouiller physiquement. Presque toutes les Zelda depuis reprennent un ou plusieurs de ses traits (sauf peut-être celles pas du tout développées). Donc oui, Zelda se démarque enfin des autres personnages féminins, elle est enfin la Zelda moderne que l'on connait tous.



    1 commentaire:

    1. Bon dossier sur les Zelda de OoT !

      Moi, je dirais que la Zelda enfant, pendant sa période d'exil, a dû apprendre à survivre, mais avec l'aide d'Impa. Parce que la Zelda enfant ne me semble franchement pas débrouillarde.
      De plus, elle vient de perdre son foyer, son père est probablement mort : pour une gamine de 12 ans, c'est dur à encaisser. Je pense donc qu'Impa a aidé grfandement Zelda durant cette période des 7 ans, que ce soit au niveau physique que psychologique. Ce n'est pas pour rien qu'elle se déguise en Sheikah, puisqu'Impa lui a surement enseigné les arts Sheikahs.

      Si on se réfère à la réalité, je dirais aussi que Zelda et Ruto se connaissaient assez bien, au moins par connivences royales : les rois se reconnaissent entre eux, et dirigent probablement le monde ensemble (à la manière du G8 dans notre réalité). Mais cet aspect n'est pas montré dans le jeu.
      En effet, la Zelda enfant nous donne l'impression de solitude (elle n'a de contacts qu'avec Impa, même son père ne la considère pas trop). Hors, je pense qu'elle a eu des partenaires de jeu, comme Ruto donc.
      Ou alors, les visites royales ne s'effectuent qu'avec les rois et leurs gardes personnelles, les princesses restant tranquillement à la maison.

      RépondreSupprimer